Comment optimiser ton alimentation pour booster ton niveau d’énergie ?

Partager l'article:
  •  
  •  

Comment optimiser ton alimentation pour booster ton niveau d’énergie ?

Et si tu pouvais transformer un simple coup de fourchette en un formidable levier de motivation et d’énergie ?

Cet article fait partie d’un “carnaval d’articles” organisé par Julien Gonzalves du blog Les Coureurs Motivés.

Concrètement, il s’agit d’un événement où plusieurs blogueurs s’expriment sur un sujet imposé. Le thème de cet événement est : “Que faut-il manger pour avoir plus d’énergie et booster votre motivation au quotidien ?“.

L’objectif est de vous faire découvrir des experts et blogueurs de différents horizons grâce à des conseils de qualité qu’ils partageront sur le thème proposé. À l’issue de cet événement, un ebook réunissant les articles de tous les participants vous sera offert.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur le choix de ce thème, vous pouvez cliquer ici pour retrouver le contexte détaillé de cet événement. 

Comment optimiser ton alimentation pour booster ton niveau d’énergie ?

Une thématique captivante !

Tout d’abord, merci, mon cher Julien, de m’avoir invité à participer à ce super événement, c’est tout un programme…

Après avoir commencé à écrire sur ce sujet passionnant je me suis aperçu que mon article sans même l’avoir terminé faisait… 8 pages !!

Un peu long pour un article, non ?

Du coup, j’ai décidé d’organiser mes idées et de structurer ce vaste sujet en 5 parties.

Je consacrerai un article pour chacune des parties de ce « dossier énergie ».

Voici donc les 5 épisodes à venir de cette saga spéciale énergie :

1.Comment produisons-nous de l’énergie à partir de ce que nous mangeons.
2.Faire plus d’énergie avec moins de calories.
3.Nourrir son cerveau pour garder ses idées claires.
4.Préparer et entretenir le terrain, le microbiote.
5.Les clés de l’alimentation au service de l’énergie.

 

Et maintenant, en exclusivité pour le carnaval d’article, le tout premier épisode de cette série énergique !

Bonne lecture à toi…

 

Comment produisons-nous de l’énergie à partir de ce que nous mangeons.

Pas de vie sans énergie !

L’énergie est à la base de toutes formes de vies, chaque espèce vivante à développer un système de production qui lui est propre.

Les plantes font de la photosynthèse grâce au soleil, au gaz carbonique présent dans l’air et à l’eau.

La photosynthèse est en fait une réaction chimique qui synthétise de l’oxygène et de la matière organique à partir de gaz carbonique et de lumière.

À quoi ça sert concrètement ?

Ben, l’oxygène est indispensable à la respiration des êtres vivants (parmi lesquels, toi et moi 😊)

Sans nos amies les plantes et leurs photosynthèses nous ne serions tout simplement pas là.

C’est aussi la raison pour laquelle il faut à tout prix encourager et promouvoir la biodiversité et faire tout notre possible pour la préservation des grandes forêts (Amazonie, la taïga…etc.) aussi appelées poumons verts de la planète.

Bien plus qu’une idéologie politique ou un débat de société, c’est une question de vie ou de mort pour l’espèce humaine et la vie sur terre qui sont en jeu !

Nous ne pouvons pas faire de photosynthèse, j’ai essayé l’été dernier en m’allongeant au soleil sur une plage, ça n’a pas fonctionné. Haha 🙂

Mais alors, comment fait-on pour produire de l’énergie vivre et pouvoir accomplir tous nos rêves ?

La production de notre énergie repose sur une triade :

-les aliments que nous mangeons

-l’oxygène pour les bruler et

-les coenzymes qui permettent la transformation des calories en ATP (énergie).

Pour réaliser cette dernière opération clé, il est fondamental d’avoir du magnésium et des vitamines B en quantité suffisante.

Pour faire simple et concret :

Lorsque nous consommons des calories, elles doivent ensuite être « brulées » par l’oxygène et transformer avec l’aide des coenzymes nécessaires dans les minicentrales énergétiques de nos cellules : les mitochondries.

La première clé pour améliorer son alimentation et booster son niveau d’énergie est donc de pouvoir…

Optimiser les trois grands piliers de la production d’énergie.

Les aliments : idéalement il faut les choisir riches en nutriments et faibles en calories (nous verrons ensemble pourquoi), veiller à la qualité des acides aminés, des acides gras, des oses et d’autres principes actifs comme les polyphénols qui ne sont pas des nutriments (tu comprends mieux pourquoi j’ai finalement opté pour une série d’articles et non un seul et unique article 😊 ?)

l’oxygène : C’est l’ingrédient fondamental à la vie et donc à l’énergie. C’est simple, tu peux de priver de manger quelques heures voir même quelques jours, de boire quelques heures… Mais as-tu déjà réussi à arrêter de respirer ne serait-ce que dix minutes ? Ce n’est pas possible. L’oxygène est autant nécessaire à notre vie qu’à la transformation des aliments en énergie. Il faut pouvoir en optimiser la qualité, aérer les pièces régulièrement, faire des promenades au grand air et utiliser des techniques comme la respiration complète ou la cohérence cardiaque pour améliorer son oxygénation. Nous y reviendrons plus en détail au prochain chapitre.

Les coenzymes : magnésium et vitamines B sont les principaux outils dont nous avons besoin. On peut déjà en assurer de bon apport par l’alimentation.

-Aliments riches en magnésium : eaux minéralisées, légumineuses, pois, soja, oléagineux, céréales semi-complètes sans gluten, légumes verts (photosynthèse)

-Aliments riches en vitamine du groupe B : céréales complètes, légumineuses, crucifères, légumes verts, oléagineux.

A noter : il est parfois nécessaire de se supplémenter en magnésium et vitamine du groupe B.

Tout cela, bien sûr sans oublier nos chères mitochondries !

mitochondrie

Nous en avons tous un nombre variable, elles sont les centrales énergétiques de nos cellules et se chargent de la transformation des calories en énergie.

Il est intéressant d’en avoir en grand nombre pour pouvoir répartir le travail de production en énergie sans saturer ses circuits et devoir stoker les calories sous forment de gras.

Comment multiplier ses mitochondries ?

On va bouger, bouger…

Pratiquer un sport et faire plus de mouvement reste les meilleurs moyens connus à ce jour 😊.

Le jeu en vaut la chandelle, lorsque nos chères mitochondries ont fait leur job et brulé les calories au feu de l’oxygène, l’énergie est enfin disponible et utilisable pour nos cellules !

Avoir davantage de mitochondries augmente donc ta capacité à produire de l’énergie…

N’est-ce pas magnifique ?

Ombre au tableau mitochondrial cependant, nos mitochondries présentes une particularité :

Elles ne sont pas zéro déchet !! Elles produisent systématiquement des déchets en fin de cycle.

Ces déchets sont les grands méchants radicaux libres, eux-mêmes responsables du stress oxydatif, du vieillissement cellulaire et aussi d’un bon nombre de maladies trop célèbres : cancers, cataracte, infarctus…

Et ce n’est pas tout, viennent aussi s’ajouter les oxydants issus de notre environnement présent dans la fumée de cigarette, la pollution atmosphérique et les quelques 150.000 xénobiotiques qui nous atteignent à partir de l’air, l’eau, des aliments, des vêtements, des lieux de travail, des cosmétiques, des médicaments.

Nous pouvons heureusement en bloquer la pénétration par différents nutriments : fibres, sélénium, silicium, zinc, calcium…

Nous pouvons aussi les chélatés dans le sang et favoriser leur élimination urinaire ou les neutraliser dans nos cellules.

La nature est bien faite et elle nous offre de quoi faire face à tous ces oxydants problématiques une arme de choix : les antioxydants !

Le dilemme de la production d’énergie :

Plus nous consommons de calories, plus nous devons les bruler dans nos mitochondries et plus nous produisons de déchets résiduels susceptibles de faire des dégâts au sein même de notre corps.

Ce constat nous amène donc à une première conclusion :

Pour optimiser notre alimentation et booster notre motivation, il faut absolument arriver à …

Faire plus d’énergie avec moins de calories ! 

Minute papillon… C’est le titre du second article de la série !
nature

Merci d’avoir pris le temps de me lire, j’espère d’avoir donné l’envie d’en savoir plus sur les mécanismes qui permettent d’améliorer notre niveau d’énergie grâce à notre alimentation.

À bientôt pour la suite et en attendant ; prend soin de ton assiette respire à fond et bouge un maximum et fais en sorte que l’énergie soit toujours avec toi !

 

Yanis

 

Un commentaire

  1. Marie Laurence Borgers dit :

    Merci pour ce article trés complet et agreable a lire…l exercice tant prôné pour la santé a une vertu que j ignorais. Je suis en attente de la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *