Cuisine créative et inspiration : Le Raifort + 3 recettes originales !

Partager l'article:
  •  
  •  

Cuisine créative et inspiration : Le Raifort + 3 recettes originales !

Tu veux découvrir un aliment santé oublié et trop peu souvent utilisé dans nos cuisines ?

Parfait, alors ouvre grand les yeux et prépare tes lunettes de plongée !

(oui éplucher le raifort peut faire pleurer et parfois encore plus que les oignons alors courage)

L’idée de cet article est de pouvoir t’apporter de l’inspiration et une envie irrésistible de foncer chez ton maraicher ou primeur pour te procurer quelques merveilleuses racines de raifort (euh, bon d’accord, une est déjà un bon début)

Elle est appelée “moutarde des allemands” ou encore “wasabi des Alsaciens” en raison de son piquant particulièrement prononcé, c’est donc sans trop de surprises que le raifort signifie littéralement « racine forte » héhé.

Cette racine à longues feuilles et à fleurs blanches nous vient d’Europe de l’Est.

Ses propriétés médicinales étaient déjà connues des Grecques et des Romains, le raifort est cependant peu à peu tombé dans l’oubli (normales, à cette époque les lunettes de plongée n’avaient pas encore été inventées 😉 ).

Les fabuleux bienfaits du raifort…

Les merveilleux cataplasmes et remèdes de nos aïeux ont été peu à peu remplacés par les antibiotiques.

Pourtant, leurs propriétés curatives étaient loin d’être inutiles ou même farfelues.

Le raifort en est un excellent exemple.

Au moyen-âge par exemple, le raifort était préconisé pour combattre les rhumatismes et les douleurs articulaires.

Mais l’histoire du raifort ne s’arrête pas là, il était aussi indiqué pour lutter contre le scorbut en raison de sa teneur en vitamine C comparable à celle des agrumes.

Le raifort est en effet un condiment idéal pour fortifier le système immunitaire.

Encore mieux, des études allemandes ont démontré l’efficacité du raifort dans le traitement des bronchites, sinusites, et infections urinaires, en raison de la présence de substances antibactériennes.

De nombreuses raisons de consommer le raifort en période hivernale !

Enfin, la consommation régulière de raifort permet de réguler la tension sanguine.

Comme dirait notre ami George: « le raifort, What else ?! » … Alors, What else ?

Peut être simplement quelques recettes et des idées pour la préparer cette racine magique non ?!

OK, voyons ça ensemble.

Comment cuisiner le raifort ?

Le raifort se récolte de septembre à janvier.

Avec parfois un peu de recherche, il te faudra débusquer des racines plutôt fermes et lisses qu’il faudra alors peler.

Le cœur, trop dur, n’est généralement pas utilisé, pas plus que les parties vertes trop amères.

Le raifort a un goût piquant et poivré. Il est donc souvent utilisé comme condiment et entre généralement dans la préparation de sauce pour relever les plats.

Idées et recettes

Sauce au raifort & jus lactofermenté

Ingrédients pour 8 portions

Racine de raifort 140g
gousses d’ail 2
betterave rouge fraiche 70g
jus de lacto-fermentation (jus de choucroute par exemple)
sel

Transformation

Épluche la racine de raifort, lave et puis essuie-la. Râpe-la finement.

Épluche les gousses d’ail puis émince-les

Épluche la betterave rouge, lave-la et détaille-la en petits morceaux

Dépose le raifort, la betterave et l’ail dans un robot. Verses-y le jus lactofermenté. Sale au besoin Mixe durant 2 bonnes minutes.

Déguste la sauce et fais en profiter les gens que tu aimes !

Mayonnaise au raifort, aneth et colza

Ingrédients :

raifort 2 c.à.c frais et râper finement
moutarde 1 c.à.c
gousses d’ail 2
jaunes d’œufs 2
citron jaune le jus d’1/2
vinaigre de cidre  1 c.à.c
huile de colza 20cl
vinaigre de vin 1 c.à.s
miel de thym (ou autre) ½ c.à.c
aneth ciselé 2 c à s

Transformations

Pèle la gousse d’ail, enlève le germe et hache-la.

Bats les jaunes d’œufs avec le raifort, le jus de citron, le vinaigre et l’ail jusqu’à ce que le mélange épaississe.

Verse ensuite l’huile en filet et fouette en mayonnaise. Incorpore l’aneth.

Enfin, rectifie l’assaisonnement et réserve au frais. Mais surtout, déguste et profite !

Voilà, j’espère que ce petit article sur le raifort et ses nombreux bienfaits t’aura donné l’envie de cuisiner cette racine piquante, délicieuse et créative à souhait…

Quoi? Ah oui bien sûr, la troisième recette annoncée dans le titre.

Alors, bonne nouvelle cette 3e recettes sera ta création.

Libre à toi de t’inspirer des deux recettes ci-dessus ou encore de l’ajouter à la manière d’une neige hivernale comme je l’ai fait récemment avec cette ardoise enneigée…

 

N’hésite pas à me partager tes impressions, créations et expériences dans les commentaires, cela me fait toujours plaisir de voir que quelqu’un d’autre que ma mère lit mes articles (maman, si tu lis cet article sache que je t’aime 😉 )

Bonne cuisine, prends du plaisir quoi que tu fasses et bon appétit et puis surtout à très vite sur le blog ou ailleurs.

 

Yanis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *