bouillon d'os

Comment faire un bouillon d’os ?

Partager l'article:
  •  
  •  

Comment faire un bouillon d’os ?

Cet article est un extrait de mon EAT-book de 21 pages “7 recettes naturelles pour booster son immunité avant l’hiver” cet EAT-book est libre de droit (clique sur le titre si tu veux le recevoir).

Un bouillon de quoi ?

OK, c’est vrai que cette une recette qui, même si elle revient à la mode aujourd’hui, a été quelque peu oublié par bon nombre d’entre nous.

En effet, depuis l’invention du bouillon déshydraté c’est l’histoire d’un litre d’eau dans une casserole auquel on ajoute une cuillère à soupe de bouillon déshydraté et c’est terminé… fini le bouillon fin de l’histoire.

Sauf que voilà, les additifs ont de moins en moins bonne presse et les bouillons déshydratés qu’ils soient sous la forme de cubes, poudre ou de pâte sont souvent trop salé et ultra chargé d’additifs en tous genre.

Ouvrir un sachet ou un pot Knorr est évidemment beaucoup plus facile que de commander des os chez son boucher, veillé à prendre le temps de les traiter aller au marché récupérer de vieux légumes ou pourquoi pas ceux qui trainent dans notre frigo et qui rêvent en secret de participer activement à notre bouillon d’os maison.

Ce remède millénaire était un breuvage déjà bien connu de nos chers grands-parents et de leurs parents avant eux et ce n’est pas un hasard !

Et pour cause, cette jolie potion offre une richesse de nutriments essentiels sous une forme hautement assimilable et digeste.

Voici ce qu’on retrouve principalement dans le bouillon d’os :

De nombreux minéraux tels que calcium, magnésium, silicium, souffre et phosphore, qui se font de plus en plus rares dans nos légumes à cause de la qualité des sols de culture qui sont de plus en plus dépourvus en nutriments.

Des précieux acides aminés, dont surtout de la glycine, qui peut soutenir le foie dans son travail de détoxification, l’arginine, qui soutient les reins, le coeur et les artères, et la fameuse glutamine, qui soutient la santé intestinale.

De la glucosamine, la chondroïtine et l’acide hyaluronique, qui maintiennent les articulations en bonne santé et améliorent l’absorption des nutriments par les intestins.

De la gélatine naturelle, l’ingrédient secret pour réparer tous les tissus de notre corps, en particulier le cartilage, les tendons et les articulations, mais aussi les os, les muscles, le coeur, les artères et les parois intestinales. La gélatine est la forme cuite du collagène, il contribue à améliorer la peau, les cheveux et les ongles.

–> La gélatine naturelle du bouillon d’os est super utile pour soigner les intestins abimés.

Elle répare les fissures de l’intestin causées en cas de troubles. La paroi intestinale est normalement juste suffisamment perméable pour pouvoir absorber les nutriments.

Le problème est qu’elle peut devenir trop perméable en raison d’une mauvaise hygiène de vie ou des conditions défavorables.

Effet détox du bouillon d’os :

le pilier de la détoxification est notre foie. Il est l’organe responsable de l’élimination les toxines présentes dans le corps.

Mais il est souvent surchargé par les produits chimiques toxiques de notre mode de vie moderne.

Heureusement, sa capacité de détoxification peut être renforcée par l’acide aminé nommé glycine, qui est abondant dans le bouillon d’os.

C’est pourquoi la consommation de ce bouillon aide aussi à la détoxification du corps.

Concrètement comment fais-ton un bouillon d’os chez soi en 2019 ?

-Prends contact avec ton boucher bio, ou une coopérative que tu sais de qualité. Lors de ta prochaine commande, demande-lui des os. Sois spécifique (fis toi à la recette) et demande gentiment à ton boucher de te donner les os pour ton bouillon. Souvent les bouchers les donnent de bon coeur, pour peu que tu leur commandes un peu de viande.

-Autre solution : achète un poulet bio et lève les filets et les cuisses (n’oublie pas les sots-l’y-laissent 😉 ). Tu pourras alors te servir de la carcasse comme base pour ton bouillon.

-Il est impératif de choisir des os de viandes, BIO, idéalement nourris à l’herbe (plus riche en bon gras, oméga 3)

La recette du Bouillon d’os 

Le bouillon d’os est 100.000 X plus savoureux que le bouillon d’os du commerce (en fait c’est juste incomparable).

Il est rapide à préparer et puis tu n’as qu’à laisser mijoter doucement de 12 à 24 heures.

Voici la recette :

Ingrédients :

2 kg d’os de boeuf, poulet, canard, dinde, agneau

2 c. à soupe de vinaigre de cidre bio

1 c.à.c de sel, ajuster au goût après la cuisson

1/2 c. à.c de poivre en grains (facultatif)

Des légumes aux choix selon ce que tu as, ex:

3 carottes

1 oignon jaune

5 gousses d’ail écrasées

2 branches de céleri

1 vert de poireau

1 échalote

Des herbes aromatiques aux choix, ex :

1 poigné de queue de persil

2 branches de thym

2 branches de romarin

1 feuille de laurier

1 c.à.c de grain de poivre (en fin de cuisson) …

Préparation :

1)Dépose les os dans un faitout ou si tu en disposes, dans une mijoteuse. (le plus souvent pour le faire chez moi, j’utilise une casserole classique dans laquelle je dépose une carcasse de poulet et un os de boeuf).

Recouvre d’eau.

2)Ajoute le vinaigre de cidre de pomme et laisse tremper 1 heure. Cette étape est super importante, car elle va permettre au collagène de se diffuser.

3)Ajoute tes légumes après les avoir lavés puis coupés en deux (pas la peine de les éplucher). Ensuite, ajoute les herbes aromatiques et l’ail.

4)Fais bouillir le bouillon et réduis ensuite la source de chaleur pour avoir un léger frémissement (90°C) puis continue la cuisson de 12 heures à 24 heures en vérifiant parfois si le bouillon ne s’évapore pas trop vite (dans ce cas réduit la source de chaleur).

Il faut aussi écumer de temps à autre la mousse qui se forme à la surface, car ce sont les impuretés des os qui remontent .
bouillon d'os

Plus la cuisson sera lente et longue, plus le bouillon sera riche en saveurs et en nutriments.

5) Filtre le bouillon et mets-le en bocal de verre (c’est mieux, car ça te préserve des perturbateurs endocriniens). Attention, n’oublie pas de laisser un espace sur le dessus pour l’expansion du liquide au congélateur.

Pour éviter que les pots explosent, tu peux mettre les pots au congélateur sans les couvercles. Tu pourras mettre les couvercles une fois le bouillon bien gelé.

Le bouillon d’os et prêt, tu peux en profiter et je te conseille d’en consommer régulièrement, une bonne cure de bouillon d’os en hiver t’assure un capital immunitaire au top ! Il se conserve de 3 à 4 jours au réfrigérateur ou de 3 à 6 mois au congélateur.

2 commentaires

  1. J’ai cessé de faire le bouillon d’os quand j’ai cessé de consommer de la viande industrielle (beurk!). Il m’arrive encore de faire, avec les os de poulet (de mon propre poulailler, je sais ce qu’ils ont mangé), un délicieux bouillon que je déguste le soir de préférence en guise de repas. Le bouillon de poulet est depuis toujours le plat reconstituant qu’on donnait aux malades pour qu’ils soient nourris (nutriments) mais pas alourdis.

    • Tout à fait d’accord avec toi, merci pour ton commentaire. Choisir sa viande en connaissance de cause (provenances, nourritures et traitements) me semble être la base lorsque consommation de viande il y a. Pour moi, le bouillon de poulet est un miracle à boire ou à cuisinier et manger. Idéal pour prendre soin de soi et encore plus particulièrement en cette saison pré hivernal. Bon bouillon à toi 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *