Sorgho cuisine

Sorgho croquant, vinaigrette ‘probiotique’ au cerfeuil & fenouil lactofermenté

Partager l'article:
  •  
  •  
  •   

Sorgho croquant, vinaigrette ‘probiotique’ au cerfeuil, couscous de brocolis, orange, pourpier d’hiver & fenouil lactofermenté .

Un repas d’hiver simple, délicieux et vitalisant à souhait. Une belle manière de faire connaissance avec le sorgho, une céréale pas comme les autres…

Connais-tu le sorgho ?

sorgho cuisine

Pour ma part, je ne l’ai découvert que très récemment, un peu par hasard en arpentant les rayons d’un magasin bio.

Après l’avoir découvert puis cuisiné, nous l’avons bien apprécié ! Du coup j’ai pensé que ça pourrait te donner l’envie d’essayer, alors c’est parti pour la découverte du sorgho.

En plus d’être une céréale, le sorgho est aussi une plante herbacée qui peut atteindre 3 mètres de haut et qui est cultivée pour ses graines et son fourrage. On en trouve principalement en Afrique, mais aussi en Inde et en Amérique du Sud.

Même si elle est peu connue des Occidentaux il faut savoir que c’est la 5e céréale la plus répandue dans le monde après le maïs, le riz, le blé et l’orge.

Le sorgho existe depuis des millénaires. Il est apparu 3 000 ans avant le riz. Si cette grande graminée alimentaire a disparu d’Europe vers le XVe siècle, elle demeure un aliment de base en Afrique et en Asie, car elle résiste fort bien à la chaleur et à la sécheresse. En effet, le sorgho est réputé pour être économe en eau et en engrais : de par son système racinaire profond, la plante puise efficacement les ressources minérales du sol. Cette particularité permet de la classer comme céréale de l’avenir !

On l’utilise autant pour l’alimentation humaine que pour l’alimentation du bétail, la production de boissons alcoolisées ou même de biocarburants. Cette céréale ancienne a un goût légèrement sucré et regorge de bienfaits santé

Zoom sur les bienfaits santé du sorgho

-Le sorgho est une céréale est sans gluten.

– Le sorgho est riche en acide aminés essentiels. Il constitue donc un bel apport protéique végétal.

-De par sa grande richesse en minéraux, le sorgho est conseillé pour les personnes confrontées à des soucis de décalcification osseuse. En effet, on retrouve du fer, du calcium, mais surtout du phosphore ( 287mg pour 100g). Cette teneur élevée en phosphore en fait un aliment dynamisant, excellent pour l’organisme et utile pour la constitution des cellules nerveuses et sanguines ainsi qu’essentiel pour la calcification des os.

-Le sorgho a l’avantage d’avoir une dose de glucide plus faible que la plupart des autres céréales ce qui lui procure un indice glycémique modéré .

-Le sorgho a également la réputation de prévenir diverses pathologies gastro-intestinales : en Afrique, on le conseille pour prévenir les ulcères, les colites et les calculs biliaires et en Chine pour tonifier l’estomac.

Faisons confiance à ces cultures millénaires et cuisinons cette céréale pour notre bien être intestinal et notre gourmandise !

En parlant de digestion, j’ai associé à cette salade, une vinaigrette ‘probiotique’ au cerfeuil.

Qu’est-ce donc une vinaigrette ‘probiotique’ ?

Question légitime et à laquelle je vais me faire un plaisir de répondre.

Pour me permettre d’appeler ma sauce ‘vinaigrette probiotique’, j’y ai ajouté un ingrédient magique…

Du jus de légumes lactofermenté !

2 cuillères à soupe de jus issu de lactofermentation garantie un apport en probiotique incroyablement riche. Quand on connait les différentes synergies entre la santé et l’état de nos intestins, il n’y a pas à réfléchir bien longtemps. Apporté suffisamment de probiotique à notre microbiote intestinal est fondamental à la santé.

Du sorgho, une vinaigrette au cerfeuil… quoi d’autre ?

Bien, il ne nous reste plus qu’à passer en cuisine 😊

Salade de sorgho, vinaigrette ‘probiotique’ au cerfeuil, couscous de brocolis, orange, fenouil et pourpier d’hiver [la recette]

sorgho

Ingrédients (pour 2 personnes)

100 g de sorgho (trempé durant 1 nuit)
½ brocolis
1 belle orange
1 botte de pourpier
1 poigné d’amande mondée
1 c.à.s de fenouil lactofermenté
1 petit fenouil
quelques brins de cerfeuil
1/2 citron
huile d’olive
1 cm de gingembre frais râpé

Pour la vinaigrette :

2 c.à.s de jus de lactofermentation
2 c.à.c de tahin (purée de sésame)
1 c.à.c de moutarde
2 c.à.c de jus de citron
1 poignée de cerfeuil
1 filet d’eau au besoin

Méthode

La veille faire trempé le sorgho et les amandes, séparément dans de l’eau.

Le jour même
Égoutter le sorgho puis le faire cuire à faible ébullition durant 20 min (le temps de cuisson dépend de la variété de sorgho utilisée)

Profite de ce temps pour monder tes amandes, après 12h00 de trempage la peau s’enlève plus facilement et les amandes consommées ainsi sont beaucoup plus digestes.
Laver puis hacher grossièrement les fleurettes du demi-brocoli. Hacher ensuite le brocoli dans un petit robot à lame en S pour obtenir une semoule de brocolis. Si tu n’as pas ce type d’appareil, tu peux aussi bien hacher finement au couteau.

Presse ton ½ citron pour en récolter le jus et ajoute en la moitié à ta semoule de brocolis, ajoute aussi un mince filet d’huile d’olive. Réserve la préparation.

Lave le fenouil puis découpe-le en fine lamelle à la mandoline, si tu n’as pas de mandoline, utilise une râpe à légume. Dès que c’est prêt, ajoute le jus de citron restant, un filet d’huile d’olive et le gingembre frais râpé. Réserve la préparation.

Pèle à vif l’orange en prenant le soin de bien retiré la partie blanche détaille ensuite l’orange en cube suffisamment gros pour préserver l’intégrité du fruit et de ses fibres.

Lave le pourpier et les brins de cerfeuil.

Pour la sauce, rien de plus simple : réunis tous les ingrédients dans un petit bol de blender et mélange jusqu’à obtenir une sauce onctueuse… au besoin ajouté un filet d’eau.

Super ! C’est prêt et il ne te reste plus qu’à dresser ton assiette joliment, ou alors à proposer cette recette sous forme de mezze.

J’ai commencé par la sauce, puis le sorgho et j’ai ajouté les différents éléments selon mon inspiration du moment.

Bon appétit à toi

Merci d’avoir lu cet article. Tu peux soutenir Equilibres Aliments Terre en t’inscrivant à la newsletter et en nous rejoignant sur les réseaux: Facebook Instagram

 

 

 

 

6 commentaires

  1. Merci Yanis, ça donne envie de découvrir le sorgho ! J’avais déjà entendu son nom, mais je ne savais pas qu’il était aussi riche en nutriments. Pour moi qui mange sans gluten, c’est une nouvelle option à essayer 🙂

    • Génial ! Oui, c’est une alternative de céréale sans gluten qui revête de nombreux bienfaits santé. N’oublie pas de le faire tremper pour inhiber les antinutriments présents autour de la graine.

  2. Merci Yanis pour cet excellent article. En ce qui me concerne, je découvre grâce à toi cet ingrédient 🙂

    • Avec plaisir. C’était une découverte partagée 🙂 Merci pour ton commentaire.

  3. De plus, le sorgho n’a besoin d’aucun traitement contre les maladies et les parasites, ce qui en fait vraiment une céréale pleine d’avenir. J’en ai planté dans mon jardin (je vis sous les tropiques) et pour le moment ça ressemble à un pied de maïs, j’attends de voir ce qui va en sortir. Sais-tu comment “préparer” les grains avant la cuisson ? Séchage ? Y a-t-il une peau ou une coque à enlever ? Faut-il la griller un peu ? La cuire à l’eau ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *