Peau de pastèque lactofermentée

Peau de pastèque lactofermentée

Partager l'article:
  •  
  •  
  •   

Peau de pastèque lactofermentée

Et bim ! Encore une recette zéro déchet qui nous fournit un maximum de nutriment tout en prenant le soin de capturer un rayon de soleil au passage.

Cette recette de peau de pastèque lactofermentée est une petite merveille

Alors évidemment on va d’abord se régaler en profitant de la délicieuse sensation que nous procure la chaire d’une pastèque bien juteuse lors d’une belle journée d’été.

Mais nous allons aussi prolonger le plaisir en lactofermentant la peau de notre pastèque.

Peau de pastèque lactofermentée

La peau de la pastèque regorge de nutriments

Certains vont jusqu’à dire que la peau de la pastèque contient plus de bienfaits que le fruit lui-même. C’est vrai qu’elle renferme de nombreux nutriments parmi lesquels :

De la citrulline :

Cet acide aminé favorise la relaxation des vaisseaux sanguins, et participe de ce fait à une santé cardiaque renforcée. La citrulline permet aussi d’augmenter la synthèse des protéines ce qui a une incidence positive sur la masse musculaire.

 Des vitamines et des minéraux :

La peau de la pastèque est riche en en Vitamine A, C, B6, magnésium, potassium ainsi qu’en zinc. Un apport suffisant de ces vitamines et minéraux nous permettent de rester en bonne santé et en pleine forme.

Du lycopène :

La peau de la pastèque contient également du lycopène. Le lycopène est un pigment naturel qui joue le rôle d’antioxydant dans l’organisme.

Autant de bonnes raisons pour ne plus jeter la peau des pastèques après s’être régalé de leur chair.

Voici donc comment conserver la peau des pastèques en préservant un maximum de nutriments et en transformant complètement son gout.

Après fermentation, les pickles de peau de pastèques nous offrent un merveilleux condiment aux gouts proche de celui du concombre !

Peau de pastèque lactofermentée

Peau de pastèque lactofermentée [la recette]

Ingrédients

Pour 3 pots de 50 cl

75 cl d’eau non chlorée
22,5 g de sel
La peau d’1 pastèque
1 c.à.s de baies roses
1 c.à.s de graines de fenouil
3 brins d’aneth ou de fenouil
1 c.à.s de graines de moutarde
6 gousses d’ail pelées et coupées en 2 dans la longueur

Méthode

Prépare la saumure en faisant dissoudre le sel dans l’eau.

Épluche la peau de la pastèque en ôtant la fine pellicule vert foncé et taille la partie vert clair en petit triangle de 2 cm de côtés.

Dépose les triangles de peaux de pastèques dans un bocal de taille adaptée, en alternant avec les aromates et les épices.

Les bocaux doivent être remplis à 80% en tassant correctement.

Verse la saumure jusqu’à recouvrir les morceaux.

Ferme hermétiquement les bocaux puis laisse-les fermenter trois semaines à température ambiante en prenant le soin de le laisser sur un plateau ou sur une assiette pour prévenir tout débordement éventuel.

Goûte après trois semaines de fermentation et si le résultat te convient, stocke-les dans un endroit frais comme un cave ou encore au frigo pour pouvoir le conserver durant plusieurs mois.

Tu peux varier les plaisirs en ajoutant ta touche perso. Remplacer l’aneth par du basilic, échanger les baies roses contre du gingembre ou encore colorer le bocal avec du curcuma et du curry.

Comme toujours en lactofermentation, ta créativité et ton imagination sont tes seules limites.

Joyeuse lactofermentation à toi !

Tu peux soutenir Equilibres Aliments Terre en t’inscrivant à la newsletter et en nous rejoignant sur les réseaux: Facebook , Instagram & YouTube

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *