Oméga 3 : comment les choisir et à quoi servent-ils ?

Partager l'article:
  •  
  •  

Oméga 3 : comment les choisir et à quoi servent-ils ?

Oméga 3 ceci, oméga 3 cela, on nous casse les pieds à répéter à tort et à travers tout et son contraire sur ces bons oméga 3 !

Au point que c’est devenu un argument marketing de choc, souvent mis en avant (à tort) par les industriels : pain aux oméga 3, chocolat-oméga 3, biscuits-oméga 3…et pourquoi pas un « Big mac oméga 3 » bientôt ?!

Cela ne m’étonnerait qu’à moitié.

Il est vrai, je pense, nous sommes tous d’accord pour dire que les oméga 3 sont bénéfiques pour notre santé de manière globale.

Pour ton information, le terme « oméga-3 » désigne un groupe d’acides gras qui comporte plusieurs doubles liaisons [carbone-carbone] et dont la première double liaison [carbone-carbone] est situer sur la troisièmes liaisons… en comptant depuis l’extrémité opposée au carboxyle (non, tu n’es pas obligé de retenir toutes ses informations, mais je trouvais que c’était intéressant d’en parler ici 😊 )

 

Les oméga-3 que l’on retrouve dans la nature sont une petite dizaine. A l’heure actuelle, on en compte seulement trois parmi ceux-là qui ont une activité significative chez l’homme. Il s’agit de :

-l’acide alpha linolénique ou ALA

-l’acide acide eicosapentaénoïque ou EPA

-l’acide docosahexaénoïque ou DHA

Parmi les trois, seul l’ALA est considéré comme étant essentiel (devant être apporté par l’extérieur).

Il fait partie  des deux seuls acides gras non synthétisables  par notre organisme et qui sont donc indispensables :

l’acide alpha linolénique (ω-3) et l’acide linoléique (ω-6)

En effet, notre organisme est capable de synthétiser l’EPA et le DHA à partir de l’ALA, grâce à un arsenal enzymatique.

Mais, ce système est peu efficace et très sensible aux conditions extérieures, ce qui peut poser problème, car ce sont l’EPA et le DHA qui sont responsables de la grande majorité des effets métaboliques des oméga-3.

Les oméga-3 sont nécessaires à notre survie, mais ils sont aussi bénéfiques pour notre santé.

famme santé

Pour être plus spécifique ils servent :

-à dynamiser le transport de l’oxygène par les globules rouges.
-d’excellentes sources d’énergie disponible pour notre organisme
-de vasodilatateur (ils améliorent donc la circulation sanguine)
-à réduire le stockage des graisses circulantes dans le sang (triglycérides)
-de dynamisants des neurotransmissions
-de puissants anti-inflammatoires
-d’antiallergiques
-de dynamisants généraux de l’expression génétique

Rien que ça ?

Eh oui et… en fait non ! Je suis sûr qu’il est possible de trouver encore bien d’autres raisons bénéfiques à la consommation de nos chers Oméga-3.

L’idée n’est pas non plus d’en trouver le plus possible, mais plutôt de recenser les principaux ici.

Alors pourquoi parle-t-on d’arguments marketing abusifs aux sujets des Oméga-3 ?

C’est très simple.

-Les différentes sources d’oméga-3 ne se valent clairement pas entre elles.

Le thon rouge par exemple est rempli d’oméga-3. Jusqu’ici d’accord, mais par contre, c’est un poisson menacé d’extinction et comme si cela ne suffisait pas il est aussi plein de métaux lourds.

Oui, c’est un gros poisson prédateur, tout comme l’espadon, le requin ou encore le mérou .

C’est triste, mais c’est une réalité, nos océans ne sont plus ce qu’ils étaient et en attendant que le nécessaire soit fait (dépollution et nettoyage des océans), il vaut mieux s’abstenir de consommer tous les gros poissons, y compris le saumon (ou alors très occasionnellement).

Récemment le gouvernement norvégien a d’ailleurs communiqué sur le sujet en déconseillant la consommation de saumon aux femmes enceintes et aux enfants.

Pour en revenir à nos acides gras du jour, il faut savoir que les oméga 3 figurent au rang des graisses polyinsaturées et ils sont, de ce fait très facilement oxydable et très fragile.

Cela explique en grande partie toute la propagande faite par les industriels aux sujets des oméga 3.

Les ω-3 sont hyperoxydables, cela signifie qu’ils ne supportent pas la lumière ni la chaleur et encore moins la cuisson !

Alors stop !

Arrêter de nous baratiner avec vos , biscuit, pains, gâteaux, trop cuits et du coup remplis de graisse trans ! Les oméga 3 ne se cuisent pas, jamais, et sous aucun prétexte ! Malheureusement quand c’est le cas, ses graisses si bénéfiques lorsqu’elle est bien préservée et préparée se transforment alors en graisse trans, très délétère pour notre santé.

Ceci dit, les oméga 3 sont tout à fait recommandables et a recommandés.

 

Voici une liste de produits alimentaires en contenants en bon nombre :

-huile de colza (toujours bio, extraite à froid par procédé mécanique et à conserver dans des bouteilles teintées au frigo)
-huile de lin ou de cameline (idem colza)
-petit poisson gras (harengs, maquereaux, sardines, anchois non salés idéalement peu cuits ou alors en sushi, sashimi, marinées, ceviche, si tu les choisis en conserve, assure-toi qu’ils soient conservés dans l’huile d’olive et non pas l’huile de tournesol ! )
-oléagineux (bio ++)
-graines de chia
-graines de lin broyées (si les graines ne sont pas broyées aucun intérêt ! Une fois broyés, les graines ne se conservent que quelques jours au réfrigérateur, car que nous l’avons vu les O3 s’oxydent vite)
-sous forme de compléments alimentaires de qualité

En cas de supplémentation d’oméga 3, étant donné qu’ils sont très oxydables, ils doivent être associés à des antioxydants (Vit. E naturelle, caroténoïdes, sélénium, NAC, coenzyme Q10) et des polyphénols.

Attention les oméga 3 à forte dose sont contre-indiqués dans toute situation à risques de saignements :

-avant une opération
-fin de grossesse
-dans les cas d’hémorragie
-etc.

Ils sont aussi l’objet de précautions d’emploi en cas de prise d’anticoagulants, de règles abondantes, de tumeur digestive, de risque important de traumatisme (métiers ou sports à risque).

Merci d’avoir pris le temps de me lire, c’est toujours un plaisir d’échanger des informations utiles à la promotion de la santé.

Merci d’avoir pris le temps de me lire, c’est toujours un plaisir d’échanger des informations utiles à la promotion de la santé.

Bon appétit et à très vite sur le blog

 

2 commentaires

  1. Marie Laurence dit :

    Merci Yanis pour ce bon post instructif.

    • Avec plaisir ! Merci pour ton commentaire et ravis de lire que l’article t’a plu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *