Reflux Gastro-Œsophagien

Mieux comprendre et soigner le reflux gastro-œsophagien

Partager l'article:
  •  
  •  
  •   

Mieux comprendre et soigner le reflux gastro-œsophagien

 

Reflux gastro-œsophagien≠ antiacide

Mieux comprendre et soigner les Reflux gastro-œsophagien

Reflux gastro-œsophagien (RGO) et brûlures d’estomac ne sont pas systématiquement synonyme de prise d’antiacides, loin de là.⁠

Lorsque nous avons passer en revue la physio pathologie du reflux gastro-œsophagien pendant mes études de nutrithérapie, j’ai compris l’énorme paradoxe et l’incompréhension monstre autour des RGO et de la façon dont on le soigne le plus souvent.

Une mise au point s’impose pour y voir un peu plus claire et permettre aux personnes concernées par cette affectation de faire les bons choix en connaissance de cause.

Attention aux conclusions hâtives⁠

Comme tu le verras dans cet article les antiacides peuvent faire énormément de dégâts sur le long terme s’ils sont prescrits (comme c’est le cas trop souvent) sans réelle investigation des différentes causes liées aux RGO.⁠

En fait et contre-intuitivement, les RGO peuvent également survenir lorsqu’il n’y a pas assez d’acide chlorhydrique sécrété par les sucs gastriques au niveau de l’estomac.⁠

Dans cet article je te partage aussi un test simple et pratique pour déterminer si tu as oui ou non assez d’acide chlorhydrique, une substance essentielle pour le bon déroulement de la digestion.⁠

Reflux Gastro-Œsophagien les différentes causes possibles
mieux-comprendre-et-soigner-les-reflux-gastro-oesophagien

Les brûlures ou le reflux gastro-œsophagien peuvent avoir deux causes :

l’excès d’acide ou le manque d’acide.

Il est donc primordial de bien identifier le problème pour mieux comprendre et soigner les reflux gastro-œsophagien !

Une visite médicale spécialisée est indispensable pour écarter ou avérer la gastrite, l’ulcère, ou l’infection à l’Helicobacter Pilori. Cette bactérie est en cause dans une grande majorité de cas de gastrite et ulcère, avec un risque de cancer augmenté sur le long terme.

Les facteurs aggravants ou déclenchants du RGO

  • obésité
  • stress, excitation des sécrétions gastriques
  • bactérie HP
  • excès alimentaire et/ou mauvaise mastication
  • hypochlorhydrie

Que faire ?

Bien souvent les brûlures sont dues à un retour du contenu de l’estomac dans l’œsophage parce que celui-ci est trop plein, ou n’arrive à traiter le contenu comme il se doit, et ça stagne puis déborde.

Son contenu même s’il manque de l’acide, reste agressif pour l’œsophage qui n’est pas protégé par du mucus comme l’estomac.

En position couchée, on penchée, ou par trop plein, le chyme vient brûler les voix supérieures, parfois jusque dans la bouche.

Quand il y a trop d’acide, une excitation des glandes gastriques : il faut alors traiter aux anti-acides, naturels ou autres…Avant l’ulcère !

Quelques antiacides naturels :

le bicarbonate, les amandes, les amylacées (pomme de terre, banane, châtaignes…), la tisane de réglisse, la fleure de mauve, les jus verts, etc.

Le piège des antiacides

Un excès d’acide doit être pris en charge, mais attention, pas sur la durée, il faut trouver les causes pour ne pas avoir à prendre des antiacides sur le long terme, car cela va amener à l’effet inverse :

L’hypochlorhydrie
Reflux Gastro-Œsophagien

Mieux comprendre et soigner les reflux gastro-œsophagien ça passe aussi par comprendre l’hypochlorhydrie.

Elle survient avec la vieillesse, des carences et des excès de ces médicaments ultras prescrits bien connus.

L’hypochlorhydrie est sournoise et dangereuse !

On peut tout à fait avoir les mêmes symptômes et ressentis que pour l’excès d’acide.

L’erreur fatale est de continuer les antiacides qui vont finir de ruiner le système digestif .

De plus, un bon pH évite les proliférations bactériennes indésirables, entre autres.

Comment y remédier naturellement ?

  • Les salades et légumes amers en début de repas : trévise, romaine, endives, artichaut. (Elles stimulent l’acide, les enzymes et les hormones digestives)
  • Les acides naturels en apéro : vinaigre de cidre brut (non pasteurisé), le citron, les légumes lactofermentés, la choucroute crue (tiens, tiens… 🙂 !
  • Une boisson chaude en fin de repas, stimule la digestion, amère ce sera encore mieux (camomille, pissenlit, gentiane).
  • Réduire l’eau pendant le repas, mais bien boire entre les repas équilibre le pH de l’estomac)

Un test efficace

Reflux Gastro-Œsophagien

Un test intéressant pour déterminer si nous avons trop, assez, ou pas assez d’acidité : une 1/2 cuillère à café de bicarbonate dans 1/4 de verre d’eau tiède à jeun et on attend un rot.

  • Moins d’une minute : bon taux d’HCL, bon pH
  • Plus de 3 minutes, bof, peu d’HCL, pas bon pH
  • Plus de 5mn, hypochlorhydrie avérée.

On peut être en carence d’HCL sans avoir les brûlures, mais aussi en identifiant des difficultés à digérer.

Voilà, les RGO et brûlures d’estomac, n’ont plus de secret pour toi !

N’hésite pas à partager cet article avec les personnes de ton entourage qui pourraient en avoir besoin.

Merci d’avoir lu cet article.

Tu peux soutenir Equilibres Aliments Terre en t’inscrivant à la newsletter et en nous rejoignant sur les réseaux: Facebook , Instagram & YouTube

2 commentaires

  1. Merci beaucoup Yanis pour ce sujet
    Bonne journée à toi

    • Avec plaisir Viviane, merci à toi pour ton commentaire gratifiant et belle journée également.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *