Chou fleur lactofermenté

Chou-fleur lactofermenté aux épices d’un curry

Partager l'article:
  •  
  •  
  •   

Chou-fleur lactofermenté aux épices d’un curry

Chou-fleur

Le chou-fleur est un légume tellement polyvalent et savoureux qu’il se prête à merveille à la lactofermentation. Cette lactofermentation comme un curry développe des couleurs chaleureuses et des saveurs subtiles mais puissantes.

Le jaune du curry et du curcuma évoluera pour s’intensifier et se marier subtilement aux fleurettes du chou. Les saveurs acidulées induites par la fermentation s’associent merveilleusement bien avec la chaleur des épices du curry. Au final, une lactofermentation de chou-fleur délicieuse, fraiche et croquante.

Fermentation express

Le temps de fermentation est moins important que pour une lactofermentation de légume classique. Après réalisation, je laisse fermenter une semaine à température ambiante, ensuite je conserve mon bocal au frigo.

On grignote bien volontier quelques fleurettes de chou en snacks, à l’apéro, en salade ou encore sur une tranche de pain au levain en accompagnement d’une tartinade et de quelques graines germées.

Joyeuse lactofermentation à toi !

Chou-fleur lactofermenté aux épices d’un curry [la recette]

Ingrédients

chou fleur lactofermenté

pour un bocal de 0,5 l

50 cl d’eau
15gr de sel de mer sans additifs
1 petite tête de chou-fleur
1 c.à.c de curry moulu
½ c.à.c de curcuma moulu
¼ c.à.c de poivre de Cayenne
1 petit piment
2 gousses d’ail, pelées et écrasées

Méthode

Réunis l’eau et le sel dans une petite casserole. Porte l’eau à ébullition pour dissoudre le sel et permettre au chlore de s’évaporer.

Laisse refroidir la saumure à température ambiante.

Mélange-y ensuite les épices en fouettant jusqu’à obtenir un mélange homogène.

Places les gousses d’ail au fond d’un bocal puis ajoute les fleurettes de chou-fleur, ajoute ensuite le piment couper en petit morceau et sans les pépins.

Verse la saumure refroidie sur les légumes jusqu’à ce qu’ils soient complètement couverts, en laissant 1 cm d’espace libre.

Ferme ton bocal.

Fermente ton curry de chou-fleur à température ambiante (20-25 C° idéalement) jusqu’à ce que la saveur et la texture désirées soient obtenues (pour moi une semaine, tu peux déjà gouter au bout de 5 jours).

Quand la saveur te convient, place ton bocal au frigo ou dans ta cave. Les saveurs continuerons à se développer à mesure que le chou-fleur vieillit.

Merci d’avoir lu cet article. Tu peux soutenir Equilibres Aliments Terre en t’inscrivant à la newsletter et en nous rejoignant sur les réseaux: Facebook Instagram

 

6 commentaires

  1. Bonjour Yanis
    Je suis à ma première expérience de choux fleur lacto fermenté et j’aurais voulu avoir quelques renseignements.
    Ça fait longtemps que je voulais essayer et vos explications simple sur you tube mon convaincue donc je me suis lancée mercredi dernier.
    Hier soir (donc 4 jours plus tard) je ne savais pas si c’était normal que la préparation ce trouble donc j’ai voulu ouvrir pour sentir et la j’ai eu droit a une effervescence comme lorsque que l’on mélange du vinaigre avec du bicarbonate (presque :)) une odeur forte de choux en est sorti et j’ai refermé mais je ne sais pas s’il seront consommable. Sur You tube vous parlez d’une fermentation de 3 semaines à température ambiante.
    J’ai essayé également 2 fois de faire le levain de gingembre mais au bout de 5 jours la préparation moisie et elle est foutue.
    Merci pour votre aide j’aimerais vraiment réussir.
    Bonne journée

    • Bonjour Steffi,

      Génial que vous ayez démarré votre première lactofermentation 😊

      C’est tout à fait normal que la préparation se trouble. Par contre il ne vaut mieux pas ouvrir le bocal durant la première phase de fermentation ( les sept premier jours).

      Avec un peu de chance ce n’est pas un drame et la fermentation va peut être réussir.
      De tout façon un indice est inéluctable lors de l’ouverture du bocal : l’odeur.

      En cas d’échecs l’odeur est insoutenable (rassurez-vous, ça n’arrive pas souvent.)

      Pour ce qui est de la recette du levain de gingembre, c’est drôle que vous m’en parliez aujourd’hui, car je comptais justement mettre la recette à jour sur le blog.

      Après une première réussite (juste avant d’avoir partagé l’article sur mon blog) en suivant la recette au pied de la lettre, j’ai essuyé deux échecs consécutifs et j’ai donc opté pour une nouvelle recette.

      Je mettrai l’article à jour sur le blog, mais en attendant je te la livre ci-dessous.

      Réunir dans un bocal hermétique :

      -50 cl d’eau non chlorés (laisser de l’eau du robinet dans une carafe au repos pour que le chlore puisse s’évaporer),

      -2 càs de sucre blanc et

      -1 càs de gingembre râpé avec la peau

      Mélanger les ingrédients et fermer le bocal (j’ai utilisé un bocal type confiture de gd mère)
      Le laisser au chaud (sur un radiateur avec un sous-plat en dessous chez moi.
      Mélanger le levain deux fois par jour et chaque jour le nourrir d’une càs de gingembre râpé et d’une càs de sucre blanc. Le levain va faire des bulles et après trois à quatre jours il est prêt !

      On peut ensuite le conserver au frigo ou continuer à le nourrir.
      Bonne journée à toi et n’hésitez pas si vous avez d’autres remarques/ questions 😊

      Yanis

      • Bonjour
        Merci beaucoup cela me rassure.
        Je vais re essayer pour le levain de gingembre.
        Merci pour toutes ces explications 😃

  2. Merci beaucoup Yanis pour tes infos et belles idées de recettes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *